Le début d'une aventure

27 septembre 2016 - 18:05

Le Pays de l'Eyraud effectue ce mardi soir ses grands débuts au niveau ligue avec la première journée de championnat PH.

 

Ce mardi soir, en se déplaçant à Gradignan pour affronter les Coqs Rouges de Bordeaux, le Pays de l'Eyraud va passer un nouveau cap dans son aventure du futsal, en jouant son premier match de ligue. Un moment important que le club n'imaginait pas vivre si vite lorsque l'équipe s'est montée à l'été 2014.

« Au départ, on cherchait simplement à diversifier nos activités, faire découvrir cette nouvelle pratique et accompagner son développement », se rappelle le président du Pays de l'Eyraud Samuel Allard, qui lance l'aventure sur la demande de plusieurs jeunes joueurs du club.

Très vite, tout se met en place. Pour sa deuxième saison, l'équipe se structure. Et passe de la découverte aux ambitions, toujours en gardant cet esprit familial et de plaisir. « Avec l'arivée d'un entraîneur, Serge Gravière, qui est aussi le père d'un des joueurs, on a gagné en sérieux et en compétitivité », continue le président.

Et cela fonctionne, avec l'accession en PH. Cette saison, l'ambition sera le maintien, et la mise en route d'une équipe B, devant la demande croissante de licences. « Pour l'instant, tout fonctionne. Ce qui demande surtout de l'organisation, c'est la salle pour s'entraîner et jouer (salle du SIVOS de La Force, NDLR). Financièrement, le budget va seulement augmenter par rapport à l'arbitrage », précise Samuel Allard.

 

Continuer à avancer

En ligue d'Aquitaine, qui compte seulement deux niveaux, le Pays de l'Eyraud sera le seul club périgourdin. Parmi les douze équipes de DH et les onze de PH, ce sera même l'une des deux seules équipes à ne pas se situer en Gironde, avec Saint Jean de Lier, club landais de DH.

Entre la montée en ligue et la création d'une équipe réserve, le club périgourdn a du travailler en interne cet été pour mettre sur pied deux équipes compétitives. Alors que Serge Gravière reste à la tête de l'équipe A, c'est son fils Sylvain Gravière, lui-même joueur de la A, qui sera coach de l'équipe réserve, preuve encore une fois de l'esprit qui anime le club.

Huit joueurs ont rejoint les effectifs, pour densifier en qualité comme en quantité. « On sera huit par équipes sur les feuilles de matchs, comme l'an dernier. Avec trois remplaçants, on peut avoir une équipe homogène, et avoir une rotation permanente entre les effectifs A et B pour tirer tout le monde vers le haut », justifie le coach.

Ce dernier sait que la montée en PH va s'accompagner d'un réel changement dans la pratique du futsal. « Un peu comme dans le foot à 11, en ligue, il faut un banc de touche de qualité, où les rotations permettent de garder un niveau de jeu constant », explique Serge Gravière. Pour le reste, pas ou peu de changement pour le Pays de l'Eyraud, tactiquement comme techniquement.

« On va gardre un système en losange où l'on se replie assez bas pour resserrer les espaces et exploser à la récupération. Le tout avec un jeu basé sur le une-deux et le contrôle/passe dans les pieds, sans aucun ballon en l'air », conclut le coach. Premier test grandeur nature ce soir...

 

Commentaires